Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre

ce-quil-nont-pas-pu-nous-prendre

 

 

Encore une fois, je suis impardonnable! Une si longue absence! Et bien oui, mais voyez vous, durant tout ce temps je n’ai pas lu. Beaucoup de préoccupations, et d’occupations qui ont fait que je n’arrivais pas à me poser un moment et lire. En fait si, j’ai commencé Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, mais impossible de me plonger dedans. Est-ce le livre qui ne me plaît pas ou le fait que ce n’était pas le bon moment, je n’en sait rien, mais le fait est que depuis je n’avais pas repris un livre. Mais c’est aujourd’hui chose faite, j’ai dévoré Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, de Ruta Sepetys.

 

Résumé royal:

Nous suivons le parcours de Lina, passionnée de dessin, et de sa famille, déportés de Lituanie pendant la seconde guerre mondiale, jusqu’à la Sibérie. Sur « la route », si l’on peut dire, elle va faire de nombreuses rencontres et créer des liens très fort avec ses compagnons d’infortune. Elle nous raconte son histoire.

Résumé au dos du livre:

Lina est une jeune Lituanienne comme tant d’autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d’art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l’arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d’un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l’amour des siens et son audace d’adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu’elle…

Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n’aurez qu’une envie: faire partager cette histoire aussi terrible qu’exemplaire, qui irradie d’amour et d’espérance. Déjà un classique dans de nombreux pays.

Ce que j’en ai pensé:

Les +: Encore un livre de plus sur la deuxième guerre mondiale, me suis-je dis au départ. Mais celui-ci est différent. D’abord, il nous montre un point de vue autre que ceux que l’on a l’habitude de lire: celui des pays baltes. Personnellement, c’est la première fois que je lis un roman dont l’histoire se déroule dans ces pays, et il faut dire que ça fait du bien de changer de paysage. Ensuite, et surtout, même si il est questions d’événements abominables, dont les atrocités sont plutôt bien décrites d’ailleurs, il n’en reste pas moins un roman très optimiste. Tout au long de l’histoire, on partage l’espoir de Lina et de ses proches, qui cherchent sans cesse à dégager du positif de toutes les choses effroyables qui leur arrivent, et malgré une fin qui fait verser quelques larmes, on referme ce livre plutôt avec le sourire. Enfin, ce livre étant destiné à un jeune public, j’ai apprécié la simplicité de lecture qui fait défaut à la plupart des romans portant sur ce thème.

Les -: Le seul point négatif à mon avis est la fin. J’aurais voulu savoir si Lina a pu retrouver… mais je ne vous en dirais pas plus, ce serait gâcher votre lecture!

Ma note:

17/20  J’ai beaucoup aimé et ai passé un très agréable moment, mais je ne dirais pas que ce fut un énorme coup de cœur pour autant.

Citations choisies:

« Personne ne répondit. Comment allions-nous pouvoir prendre notre propre défense si chacun se recroquevillait de peur et restait muet? »

« Janina restait plantée sous la pluie. Elle contemplait le ciel tout en poursuivant une conversation avec un interlocuteur imaginaire – sans doute le fantôme de sa poupée. »

« J’aspire à la mort depuis le premier jour et pourtant je suis toujours en vie. Est-il possible que ce soit si difficile de mourir? »

Publicités

Une réflexion sur “Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s