Lemming (film)

Bonjour, bonjour!

Oui je vous vois venir, vous allez dire « Oui elle se ramène comme ça alors qu’elle n’a rien posté depuis des jours, et tout ce qu’elle trouve à dire c’est bonjour, bonjour! ». Et bien oui, mais j’ai une explication : je subis actuellement un panne de lecture (qui correspond d’ailleurs à mon inspiration couturesque retrouvée, cherchez l’erreur) et je n’arrive pas à avancer dans le roman que je lis depuis plus d’une semaine maintenant (et que je ne veut pas abandonner parce que le comble c’est que je l’apprécie). Bref, je vais donc vous parler une nouvelle fois d’un film : Lemming, réalisé par Dominik Moll et sorti en 2005. Ce film a été diffusé sur une chaîne de la tnt le 13 Octobre dernier, et je pense que je ne l’aurais jamais regardé si mon amoureux n’avait pas autant insisté : « mais si il paraît qu’il est bien! Il est sorti à l’Utopia! Il a eu de bonnes critiques! Allez on le regarde! Alleeeeeeeeeeeeeez!!! ».

J’ai cédé.

Je l’ai regretté.

Non que le film soit mauvais, mais ne le regardez surtout pas si vous n’avez pas le moral ou êtes comme moi plutôt angoissés quand la nuit tombe… Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un lemming je vous invite à taper ce mot dans un moteur de recherches. Pour les stressés, tenez vous en aux photos de ces adorables rongeurs, pour les autres, si vous êtes amateurs de thrillers, je vous en prie, regardez ce film et donnez moi votre avis!

Voici la bande annonce :

Résumé Royal :

Bénédicte, sans emploi, et Alain, son mari, ingénieur. Un jeune couple venant d’aménager dans une nouvelle ville. Une invitation. Des invités en crise. Un verre de vin. L’évier bouché. Des bulles. Un rongeur scandinave. Une jugulaire ratée. Une femme qui ne s’énerve jamais. Une qui veut qu’on la déteste. Une chambre détruite. Une tache rouge sur le mur. Un spécialiste des micro-mammifères. Des non-dits. Biarritz. Un trajet de nuit. Du bruit dans la cuisine. L’angoisse. Du blanc, beaucoup. De la pâte de coing. Le chalet au bord du lac. Des prostituées. Un annuaire. Un drone hélicoptère, rouge. La confusion…

Résumé allociné :

Bénédicte et Alain Getty, jeune et brillant ingénieur en domotique, récemment installés dans une nouvelle ville, reçoivent à dîner le patron d’Alain, Richard Pollock, et son épouse Alice.
Cette rencontre ne sera pas sans conséquences sur l’harmonie du jeune couple.
La découverte du cadavre d’un mystérieux rongeur dans l’évacuation bouchée de leur évier n’arrange
pas les choses et annonce l’irruption de l’irrationnel dans ce qui était jusqu’alors une vie bien rangée.

Ce que j’en ai pensé :

Je n’ai pas passé un bon moment, soyons clairs! Les thrillers, ce n’est déjà pas mon truc à la base, mais celui-ci, quelle horreur! L’angoisse, le malaise, les questions. Les acteurs sont très bons je trouve, chacun dans leur rôle. Si vous aimez les films avec de grands scénarios, passez votre chemin, ce film n’est pas une histoire, ce film c’est l’angoisse, la tension, le cauchemar. Je n’ai pas aimé : trop de stress. Mais puisque c’était le but recherché (à moins que je n’ai définitivement rien compris), je pense que c’est un bon film. En tout cas il a eu l’impact recherché sur nous (essayez donc de dormir juste après!). En définitive, on se pose la question : « Que croire, qui croire? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s