Premier amour

Mesdames, Messieurs, bonsoir! Je reviens ce soir avec une nouvelle qui m’a été conseillée par Amélie Nothomb, excusez du peu! Je la remercie mille fois pour cette découverte, j’ai beaucoup aimé cette lecture! Romantisme POWER! Attention, cependant, si comme moi vous la téléchargez au format numérique pour liseuse (le texte faisant partie du domaine public, il est accessible gratuitement, PRO-FI-TEZ – EN!), plusieurs fichiers auxquels j’ai eu accès sont incomplets (il manque le dernier ou les deux derniers chapitres, ce qui est vraiment dommage puisque le dernier est pour moi le plus beau). Donc il faut que votre texte se termine par « […] et pour moi » (désolée pour le peu d’information mais la dernière phrase est en fait un SPOILER).

Pour les intéressés, vous pouvez le lire au format PDF ici (oui je sais votre majesté est trop bonne, elle l’a cherchée pour vous. Non, ne me remerciez pas, ce n’est rien, voyons!)

Résumé royal:

Vladimir Pétrovitch, Zinaïda, la découverte du sentiment amoureux, la jalousie, le secret, la solitude, la souffrance… (oui, à histoire courte, résumé court).

Résumé sur livraddict:

«Quelle fille excitante que Zinaïda!» écrit Flaubert à Tourgueniev à propos de son roman. «C’est une de vos qualités de savoir inventer les femmes. Elles sont idéales et réelles. Elles ont l’attraction et l’auréole.» Irrésistible du haut de ses vingt et un printemps, la capricieuse et attirante Zinaïda fait chavirer le cœur du jeune Vladimir Pétrovitch, seize ans à peine. Premier amour et premiers tourments d’un enfant épris de la jolie princesse pour l’avoir vue par-dessus la palissade de son domaine… Mais lorsque Zinaïda devient froide et mystérieuse, d’étranges soupçons envahissent l’esprit de Vladimir. Quel est donc ce rival secret qui l’éloigne de lui?

Ce que j’en ai pensé:

Les +: La noirceur sous-jacente : en grande fan de Tim Burton et autres choses du même genre que je suis, j’aime le fait que l’histoire, même si elle est romantique à souhait, ne tombe jamais dans la mièvrerie. On sent tout au long du récit qu’il y a un malaise quelque part et… non n’insistez pas je n’en dirai pas plus!

Les -: Trop court. Oui je sais c’est une nouvelle. Mais un roman plus approfondi aurait été bien aussi, avec plus de psychologie des différents personnages peut être.

Ma note:

16/20  J’ai beaucoup aimé cette lecture, mais ce n’est quand même pas un coup de cœur. J’aurais préféré une version plus longue, où l’on se serait plus intéressé à la psychologie des personnages, autant principaux que secondaires. Je recommande tout de même sans hésiter cette nouvelle, surtout si comme moi vous ne connaissez pas encore les Russes : c’est une belle entrée en matière.

Citations choisies:

« Je dépérissais à vue d’œil quand Zinaïda n’était pas là : j’avais la tête vide, tout me tombait des mains et je passais mes journées à penser à elle… Je dépérissais loin d’elle, ai-je dit… N’allez pas croire, pour cela, que je me sentisse mieux en sa présence… Dévoré de jalousie, conscient de mon insignifiance, je me vexais pour un rien et adoptais une attitude sottement servile. »

« Elle en fut amusée et commença à rire de ma passion, à me tourner en bourrique, à me faire goûter les pires supplices. Quoi de plus agréable que de sentir que l’on est la source unique, la cause arbitraire et irresponsable des joies et des malheurs d’autrui ?… C’était précisément ce qu’elle faisait, et moi, je n’étais qu’une cire molle entre ses doigts cruels. »

« Ce que je venais d’apprendre était au-dessus de mes forces… J’étais écrasé, anéanti… Tout était fini… Mes belles fleurs gisaient, éparses autour de moi, piétinées, flétries. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s