Les combustibles (❤️🇧🇪)

Quoi de mieux pour dire à nos chers voisins belges qu’on les aime que de lire une de leurs meilleures représentante?

Je reviens donc aujourd’hui avec le troisième livre d’Amélie Nothomb qui est une pièce de théâtre sous forme de huit-clos. Livre très court puisqu’il n’est composé que de 89 pages.

Je suis dubitative quant à mon avis sur ce bouquin. Je vous explique plus bas.

Résumé royal:

La guerre, l’hiver, le froid, un huit clos, les livres, le dernier que l’on emporterait sur une île déserte…

Résumé au dos du livre:

La ville est assiégée. Dans l’appartement du Professeur, où se sont réfugiés son assistant et Marina, l’étudiante, un seul combustible permet de lutter contre le froid : les livres…
Tout le monde a répondu une fois dans sa vie à la question : quel livre emporteriez-vous sur une île déserte ? Dans ce huis clos cerné par les bombes et les tirs des snipers, l’étincelante romancière du Sabotage amoureux pose à ses personnages une question autrement perverse : quel livre, quelle phrase de quel livre vaut qu’on lui sacrifie un instant, un seul instant de chaleur physique ?
Humour, ironie et désespoir s’entre-tissent subtilement dans cette parabole aux résonances singulièrement actuelles.

Ce que j’en ai pensé:

Les +: La capacité d’Amélie Nothomb à créer des personnages masculins d’une cinquantaine/soixantaine d’année ventripotents et odieux qui paraissent si réels. Et encore mieux, sa capacité à me les faire aimer! De toute façon avec Nothomb on se retrouve toujours à aimer les « méchants »! J’ai eu l’impression de retrouver le Prétextat Tach d’Hygiène de l’assassin, qui je l’avoue, fait partie de mon Panthéon des personnages de fiction (Hygiène de l’assassin que, je vous l’ai déjà dit il me semble mais mieux vaut deux fois qu’une, je vous conseille à 10000%).

La fin, LA FIN!!! J’adore le cynisme et le côté odieux du professeur! C’est mon côté diabolique qui prend le dessus (quoi tu savais pas? MOUAHAHAHAHAH! Tu veux savoir qui sont mes idoles dans la vie?)

Le sujet : quelle est la place des livres dans une vie, quelle importance leur accorde-t-on, et à partir de quand peut-on ou pas décider de les sacrifier?

Les -: J’ai senti la jeunesse de l’auteur dans ce livre. Contrairement aux deux précédents, je ne sais pas expliquer mais j’ai senti quelquefois un manque de maturité dans l’écriture (les grands mots, me direz vous, il ne s’agit en aucun cas d’une critique étant donné que je serais bien en peine d’écrire un livre du niveau de ce texte, c’est simplement mon ressenti).

Le début un peu laborieux alors que la fin est presque trop rapide; tout se précipite alors que j’aurais aimé que ça dure un peu plus.

Ma note:

14/20  J’ai adoré la fin, mais ce n’est définitivement pas mon préféré des livres d’Amélie Nothomb.

Citations choisies:

« Mais non Daniel! Que cette guerre vous ait au moins appris l’intolérance! Sinon, elle n’aura servi à rien. »

« Mine de rien c’était une sacrée question que me posait votre chère et tendre. La formulation habituelle en est : « Quel livre emmèneriez-vous sur une île déserte? » Interrogation que j’ai toujours trouvée un peu stupide, car absurde : si le métier de professeur d’université devait offrir, en prime, un voyage sur une île déserte, ça se saurait. Mais, posée à l’envers, la question devient essentielle : quels livres auriez-vous le moins de scrupules à détruire? »

« Nous ne sommes pas en train de parler de réalité. Que votre vie n’ait pas de valeur artistique, c’est très possible. Raison de plus pour que la littérature en ait une.

LE PROFESSEUR. Ca vous arrange bien, n’est-ce pas? Votre vie peut être médiocre, puisque la littérature compensera. »

Publicités

2 réflexions sur “Les combustibles (❤️🇧🇪)

  1. Je l’ai lu cet été mais je n’ai pas été totalement séduite. Parfois j’ai un peu de mal à accrocher aux histoires d’Amélie Nothomb, que je trouve longuettes (alors que le bouquin est tout fin). J’ai préféré les Catillinaires par exemple, que j’ai trouvé excellent. 🙂

    J'aime

    • Je suis d’accord pour le côté longuet, surtout du début. Les Catillinaires j’ai beaucoup aimé aussi, il me semble qu’il n’est pas très loin dans ma Pal Nothomb vu que je les relis dans l’ordre chronologique. Ah et bien oui je viens de vérifier, c’est le suivant. J’ai hâte de le relire!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s