Les grands Entretiens – Marguerite Duras

pivot entretien duras

Si vous aimez Marguerite Duras, je vous recommande cette vidéo. Il s’agit de l’entretien entre l’auteur et Bernard Pivot dans l’émission Apostrophes en 1984.

Bernard Pivot qui dit à propos de Marguerite Duras : « C’est une femme chez qui le silence est au moins aussi important que les paroles ».

Tout est dit…

Tu peux trouver ce film ici en téléchargement ou, certainement, comme moi en bibliothèque. Je le recommande vraiment, on en apprend beaucoup sur l’auteur et son écriture. Un très bon moment!

Publicités

Lemming (film)

Bonjour, bonjour!

Oui je vous vois venir, vous allez dire « Oui elle se ramène comme ça alors qu’elle n’a rien posté depuis des jours, et tout ce qu’elle trouve à dire c’est bonjour, bonjour! ». Et bien oui, mais j’ai une explication : je subis actuellement un panne de lecture (qui correspond d’ailleurs à mon inspiration couturesque retrouvée, cherchez l’erreur) et je n’arrive pas à avancer dans le roman que je lis depuis plus d’une semaine maintenant (et que je ne veut pas abandonner parce que le comble c’est que je l’apprécie). Bref, je vais donc vous parler une nouvelle fois d’un film : Lemming, réalisé par Dominik Moll et sorti en 2005. Ce film a été diffusé sur une chaîne de la tnt le 13 Octobre dernier, et je pense que je ne l’aurais jamais regardé si mon amoureux n’avait pas autant insisté : « mais si il paraît qu’il est bien! Il est sorti à l’Utopia! Il a eu de bonnes critiques! Allez on le regarde! Alleeeeeeeeeeeeeez!!! ».

J’ai cédé.

Je l’ai regretté.

Non que le film soit mauvais, mais ne le regardez surtout pas si vous n’avez pas le moral ou êtes comme moi plutôt angoissés quand la nuit tombe… Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un lemming je vous invite à taper ce mot dans un moteur de recherches. Pour les stressés, tenez vous en aux photos de ces adorables rongeurs, pour les autres, si vous êtes amateurs de thrillers, je vous en prie, regardez ce film et donnez moi votre avis!

Voici la bande annonce :

Résumé Royal :

Bénédicte, sans emploi, et Alain, son mari, ingénieur. Un jeune couple venant d’aménager dans une nouvelle ville. Une invitation. Des invités en crise. Un verre de vin. L’évier bouché. Des bulles. Un rongeur scandinave. Une jugulaire ratée. Une femme qui ne s’énerve jamais. Une qui veut qu’on la déteste. Une chambre détruite. Une tache rouge sur le mur. Un spécialiste des micro-mammifères. Des non-dits. Biarritz. Un trajet de nuit. Du bruit dans la cuisine. L’angoisse. Du blanc, beaucoup. De la pâte de coing. Le chalet au bord du lac. Des prostituées. Un annuaire. Un drone hélicoptère, rouge. La confusion…

Résumé allociné :

Bénédicte et Alain Getty, jeune et brillant ingénieur en domotique, récemment installés dans une nouvelle ville, reçoivent à dîner le patron d’Alain, Richard Pollock, et son épouse Alice.
Cette rencontre ne sera pas sans conséquences sur l’harmonie du jeune couple.
La découverte du cadavre d’un mystérieux rongeur dans l’évacuation bouchée de leur évier n’arrange
pas les choses et annonce l’irruption de l’irrationnel dans ce qui était jusqu’alors une vie bien rangée.

Ce que j’en ai pensé :

Je n’ai pas passé un bon moment, soyons clairs! Les thrillers, ce n’est déjà pas mon truc à la base, mais celui-ci, quelle horreur! L’angoisse, le malaise, les questions. Les acteurs sont très bons je trouve, chacun dans leur rôle. Si vous aimez les films avec de grands scénarios, passez votre chemin, ce film n’est pas une histoire, ce film c’est l’angoisse, la tension, le cauchemar. Je n’ai pas aimé : trop de stress. Mais puisque c’était le but recherché (à moins que je n’ai définitivement rien compris), je pense que c’est un bon film. En tout cas il a eu l’impact recherché sur nous (essayez donc de dormir juste après!). En définitive, on se pose la question : « Que croire, qui croire? »

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire (film)

Hello! Aujourd’hui je ne vais pas vous parler lecture (simplement, j’ai commencé Rue des Boutiques Obscures de Modiano et pour l’instant j’aime beaucoup) mais du film que j’ai regardé hier soir: Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. Je sais on en a parlé et reparlé, je voulais donc me faire mon propre avis sur la question. Je voulais lire le livre avant puisqu’en plus il est dans ma PAL mais je n’ai pas pris le temps et comme ce n’est pas dans mes projets à venir… tant pis j’attendrai d’avoir un peu oublié le film (si j’y arrive!). Par conséquent, n’espérez aucun avis de ma part à propos de l’adaptation du film par rapport au roman. J’essaierai pour les prochains, promis.

Bref, trêve de bavardages, voici la bande annonce :

Résumé Royal :

Ce film, c’est l’histoire d’Allan, un jeune centenaire qui décide de ne pas célébrer son siècle d’existence. Ce film c’est des rencontres. Un chef de gare kleptomane, un mec qui ne veut pas prendre de décisions, une propriétaire d’éléphant, un policier qui a des problèmes avec ses enceintes, des surnoms incongrus, un motard amnésique. Ce film c’est un voyage, une course poursuite dans un camion de cirque. Ce film c’est des rétrospectives. Une enfance problématique. Une ablation des testicules. La guerre d’Espagne et le pistolet de Franco. Le briquet de Truman et les Etats Unis. La bombe atomique. Staline qui joue de la trompette. Un passage au goulag et le frère d’Einstein. La révolution de mai 68. La guerre froide et Reagan. Ce film est explosif et vaut 50 millions…

« Les regrets ça sert à rien. Les regrets n’ont jamais effacé le regrettable. »

Résumé allociné :

Le jour de son 100ème anniversaire, un homme s’échappe de sa maison de retraite pour une cavale rocambolesque, certain qu’il n’est pas trop tard pour tout recommencer à zéro. Débute alors une aventure inattendue et hilarante aux côtés d’un escroc, d’un vendeur de hot-dogs, d’une rousse et d’un éléphant…

Ce que j’en ai pensé :

J’ai passé un très agréable moment avec ce film complètement farfelu (essayez donc de répéter ça 10 fois très vite, ah ah!). J’adorerais aussi voir le même film, mais réalisé par Jean Pierre Jeunet, je trouve que c’est typiquement le genre d’histoire qu’il pourrait rendre encore plus dingue qu’elle ne l’est déjà. Aussi, j’ai beaucoup aimé la musique (de Matti Bye) qui apporte vraiment une valeur ajoutée à ce scénario déjanté. Bref, que vous dire, le résumé parle de lui même! C’est fou, c’est gai, ça fait du bien! Et c’est plutôt sympa de voir un film Suédois, ça change! Que des points positifs, donc. Je vous encourage à vous le procurer et m’encourage moi-même à faire remonter ce livre dans ma PAL parce que j’ai du coup très envie de voir ce que ça donne!

Je vous souhaite un très bon weekend!